Téléassistance pour les seniors

Lorsqu’on avance en âge, il peut sembler important de s’équiper en appareils domotiques. Ces nouvelles technologies, qui évoluent toujours plus chaque année, permettent notamment à votre proche en perte d’autonomie de vieillir en toute sérénité à son domicile. La téléassistance permet une plus grande tranquillité pour votre proche mais également pour vous. Mais concrètement, comment ça fonctionne la téléassistance et pourquoi s’adresse-t-elle directement aux seniors ? Comme à son habitude, minifone vous explique tout et vous donne quelques conseils pour comprendre au mieux les choses et ainsi, équiper au mieux votre proche afin qu’il se sente bien chez lui.

C’est quoi la téléassistance ?

Dans un premier temps, il semble bon de s’intéresser à ce qu’est réellement la téléassistance. En effet, peu de gens savent finalement de quoi ce type de dispositif se compose. Ce qui est bon de savoir tout d’abord, c’est que le terme de « téléassistance » est un dérivé de « télésurveillance ». La télésurveillance, c’est tout simplement l’ensemble des systèmes destinés à la protection, notamment des biens. Cette dénomination regroupe donc :

  • Les caméras de surveillance

  • Les alarmes

  • Différents types de capteurs

C’est ainsi qu’on les retrouve dans maintes entreprises et commerces. Seulement, quelques années plus tard, l’idée a commencé à émerger que, au lieu de protéger les biens, les caméras de surveillance pourraient protéger certaines personnes. Cette idée se matérialise dès 1974 grâce à l’entreprise Delta7. Les premiers systèmes de téléassistance sont alors installés dans l’Hexagone. Leur objectif est simple, améliorer le quotidien des personnes fragiles ou en manque d’autonomie. Si la personne équipée rencontre le moindre problème, il lui sera possible de déclencher une alarme grâce à ce qu’on appelle communément le « bouton d’alerte ». Ce bouton se présentait originellement sous la forme d’un pendentif. Toutefois, il a parfois été jugé « discriminant » par certains bénéficiaires. C’est ainsi que depuis plusieurs années désormais, il se présente plutôt sous la forme d’un bracelet équipé d’un bouton. Mais donc, comment ce système fonctionne-t-il simplement ?

Comment ça fonctionne ?

D’abord, ce type de système a été développé pour permettre aux personnes âgées en situation d’isolement de retrouver une certaine interaction sociale, en plus d’une sérénité toujours plus accrue. En effet, avant l’existence de la téléassistance, les personnes âgées isolées n’avaient aucun moyen de déclencher l’alerte en cas de gros problème. Ainsi, les conséquences d’une chute par exemple pouvaient être gravissimes, notamment sur le plan psychologique. Grâce à ces fameux dispositifs, et si l’alerte est lancée directement, l’intervention rapide de voisins, amis, voire des secours permet de limiter les conséquences trop graves d’un malaise ou autre incident domestique.

Toutefois aujourd’hui, les systèmes de téléassistance font bien plus que lutter contre l’isolement des personnes âgées. La téléassistance est rapidement devenue un outil indispensable pour favoriser le bien vieillir ainsi que le maintien au domicile. Mais alors concrètement, comment ça marche finalement un dispositif de téléassistance ? Un service de téléalarme est composé de plusieurs éléments qui, mis ensemble, permettent à votre proche d’être protégé 24h/24 :

  • Le boîtier d’alarme

Il s’agit certainement de l’élément central de la plupart des systèmes de télésurveillance. Il est trouvable chez tous les prestataires. Toutefois, il ne possède pas toujours la même forme. De manière générale, le boîtier se présente sous la forme d’un haut-parleur. Pour l’utiliser, votre proche aura simplement à le brancher sur une prise téléphonique. Ce boîtier permettra à votre parent de difficulté de déclencher une alerte en cas d’incident. Pour lancer l’alerte, il suffit d’appuyer sur le bouton dédié. Ce bouton se trouve la plupart du temps au centre même du boîtier. Une fois l’alerte lancée, les opérateurs de téléassistance rappellent votre proche et discutent avec lui au travers du boîtier. D’une qualité sonore généralement très bonne, le boîtier permet à votre proche de se faire entendre et surtout de recevoir une réponse claire et on ne peut plus efficace. Même s’il est sonné, par exemple après une chute, il pourra distinctement entre les consignes des opérateurs puis des secours.

  • Le bracelet déclencheur d’alerte

Lorsque votre proche souscrira à un service de téléassistance, il recevra donc un boîtier, mais pas seulement. En plus du boîtier d’alarme, votre proche recevra ce qu’on appelle un « bracelet déclencheur d’alerte ». Comme vu précédemment, ce bracelet prenait auparavant la forme d’un bouton à porter en pendentif autour du cou. Toutefois, cette solution était alors jugée trop discriminante. C’est pourquoi la plupart des prestataires proposent aujourd’hui leur bouton d’alerte sous la forme d’un bracelet, bien plus facilement dissimulable. Le bracelet déclencheur d’alerte est donc le pendant « distanciel » du boîtier d’alarme. Il permet à votre proche de déclencher une alarme même si celui-ci ne se trouve pas à côté du boîtier. Votre parent n’aura qu’à appuyer sur le bouton d’alerte située sur le bracelet et alors l’alerte est lancée. Certains prestataires proposent des services en plus de l’utilisation classique du bracelet. Minifone par exemple, propose un système de détection des chutes. Lorsque le bracelet détecte une trop grande inactivité, le système prévient le plateau d’opérateurs pour que les secours puissent intervenir si besoin.

  • Le plateau d’écoute

Cet élément n’est pas comme les autres. Contrairement à ce qui précède, le plateau d’écoute n’est pas un objet tangible que votre proche obtiendra lors de sa souscription. Le plateau d’écoute correspond simplement aux personnes qui accompagneront votre proche lors du lancement d’une alerte. Ce rôle est notamment celui des « opérateurs » du plateau. Formés à la plupart des situations d’urgence, les opérateurs de téléassistance peuvent venir en aide de la meilleure des manières et ce, 24h/24 et 7j/7.

Avec la combinaison de ces trois équipements, votre proche est donc pleinement protégé !

A qui s’adresse « réellement » la téléassistance ?

Depuis le début, nous évoquons le fait que la téléassistance s’adresse tout d’abord aux personnes âgées. Mais alors, pourquoi les personnes âgées et à quels types de personnes s’adressent réellement les services de téléassistance.

Le pari des prestataires de téléalarme tel que Minifone, c’est celui d’assurer aux personnes âgées un maintien au domicile et une tranquillité à toute épreuve. Le but est donc d’assurer la sécurité des personnes en perte d’autonomie en limitant les conséquences que peuvent avoir des incidents comme les chutes ou les malaises par exemple. Si les services de téléassistance s’adressent en priorité aux personnes âgées en perte d’autonomie donc, c’est parce que ce sont ces personnes là qui en ont le plus besoin. Comme déjà vu, une chute peut avoir des conséquences physiques, mais également psychologiques, extrêmement graves, avoir le moyen de prévenir les secours à tout instant semble donc quelque chose d’inestimable pour certaines personnes âgées. Toutefois, la téléassistance ne s’adresse pas uniquement aux personnes en difficulté physique.

En effet, certains seniors encore « actifs » peuvent également s’équiper de ces services. Dans ces circonstances, le service devient plutôt un « au cas où ». Des personnes plus jeunes s’équipent dans un souci de prévoyance mais restent tout de même actifs. Certains prestataires proposent d’ailleurs des services entièrement dédiés à ce type de personnes. Certains bracelets d’alerte sont notamment équipés d’un GPS. Ces capteurs permettent au propriétaire du bracelet de lancer une alerte même s’il n’est pas chez lui. En cas de besoin, il peut également être détecté par les secours.