Le guide pratique de l'aidant

Lorsqu'ils avancent en âge, certains de nos proches perdent fortement en autonomie. Il devient alors nécessaire de s'en occuper de manière quotidienne. Minifone vous donne quelques conseils sur comment vous occuper d'un parent âgé en difficulté.

Quels sont les signes révélateurs de la perte d'autonomie ?

Petit à petit, lorsque votre proche prend de l'âge, il risque de perdre rapidement en autonomie. Cette perte de capacités s'avère plus ou moins fortes en fonction des personnes et de leur condition physique de base. Parfois, il est difficile d'identifier la perte d'autonomie chez un proche. Les explications peuvent être multiples. La plupart du temps, on ne passe simplement pas assez de temps avec cette personne. D'autres fois, les conséquences d'une perte d'autonomie ne sont pas suffisamment visibles, au moins au début. Pour vous aider à vous en sortir avec votre proche en difficulté, minifone vous propose un petit guide des signes avant-coureurs à guetter avant de prendre une décision.

#1 Une dégradation de l'aspect physique

C'est certainement le premier signal que vous repérerez. Et pour cause, il est sans aucun doute celui qui est le plus visible. Mais parfois, cet aspect de la perte d'autonomie peut être occulté. En effet, la "dégradation" de l'aspect physique est une conséquence naturelle de la vieillesse. Il est donc d'ailleurs possible que vous minimisiez ce signe tout simplement car il vous paraîtra "normal". Pourtant, cet aspect n'est pas à négliger, bien au contraire. C'est souvent lui qui est à l'origine d'une réelle dégradation de l'état de santé. La plupart du temps, une dégradation importante de l'aspect physique peut amener votre proche à une perte plus ou moins sévère d'autonomie. La solution est toute simple, posez régulièrement la question à votre proche de comment il se sent, notamment s'il se sent fatigué. Soyez également attentifs aux signes de dégradation tels que :

  • Le ralentissement de la vitesse de marche

  • L'altération des sens (baisse de la vue, apparition de surdité...)

  • Une perte de poids inquiétante

Si votre proche est atteint d'un ou de plusieurs de ces symptômes il pourrait devenir nécessaire de lui proposer une aide à domicile quotidienne. Plusieurs choix s'offrent alors à vous. Contacter une aide à domicile ou bien prendre de votre temps pour vous occuper vous-même de lui.

#2 Une dégradation de l'aspect psychologique

Ce n'est pas obligatoire, mais généralement, la dégradation de l'aspect physique d'une personne âgée s'accompagne de troubles psychiques de plus en plus présents et importants. Lorsque les aspects physiques et psychiques sont présents en même temps, l'autonomie de votre proche peut en être très fortement altérée. Comme pour le côté physique, la dégradation sur le plan psychologique n'est pas à négliger bien au contraire. Des petites choses qui pourraient vous sembler bénignes ne le seront pas et inversement potentiellement. Là encore si vous n'êtes pas spécialiste, n'hésitez pas à vous adresser à des professionnels de santé pour pouvoir vous assurer de l'état de dégradation de la santé de votre proche. Là encore, prenez régulièrement des nouvelles de votre proche et soyez attentif aux signes avant-coureurs tels que :

  • Des changements d'humeur soudains et fréquents

  • Des errements de mémoire

  • Des pertes de repères spatio-temporels

  • Des incohérences

#3 Une incapacité à réaliser les tâches du quotidien

Souvent, c'est cet aspect là qui fait office de signal de départ pour venir en aide à votre proche en difficulté. C'est à partir de ce moment-là que vous devriez vous rendre compte que votre proche a réellement besoin de votre aide ou de celle d'une aide à domicile.  Là encore, vous devrez être attentif au moindre détails. Certains signaux sont notamment à surveiller comme :

  • La difficulté à s'habiller

  • Une dégradation de l'hygiène de votre proche

  • Un isolement et la disparition partielle ou totale de la vie sociale

  • Un changement dans l'alimentation et une certaine difficulté à cuisiner

Comment s'occuper du mieux possible d'un proche en difficulté ?

Lorsque l'un de vos proches est en nette perte d'autonomie, vous pourriez être chargé de lui venir en aide de manière quotidienne. Bien évidemment, cette décision se base sur du volontariat et doit être discutée au préalable avec le proche concerné. Si cette mission vous est confiée, nul doute que vous souhaiterez la mener du mieux que vous le pourrez.  Mais parfois, c'est un devoir compliqué et peu de gens savent réellement comment s'y prendre. Pour vous venir en aide, minifone vous propose une série de conseils que vous pourrez suivre. Ils pourront sans doute vous rendre la vie plus simple !

  • Ne laissez rien au hasard !

Ce conseil peut sembler superflu pour toutes personnes sérieuses. Toutefois, il n'est pas le moins du monde. Lorsqu'on vient en aide à un proche en perte d'autonomie, il est vivement conseillé de tout planifier. Faire des listes est d'ailleurs sans doute le meilleur moyen pour consigner tout ce dont vous avez besoin. Pensez à écrire l'ensemble des choses nécessaires au bien-être de la personne dont vous vous occupez. C'est encore plus le cas si vous êtes en charge de plusieurs personnes. Ainsi, grâce à vos listes, vous n'oublierez jamais qui a besoin de quoi. Par exemple, en termes de cuisine, plusieurs choix s'offrent à vous. Vous pouvez par exemple réaliser un menu en accord avec votre proche. Si au contraire vous n'aimez pas vraiment cuisiner, vous pourrez faire le plein de plats congelés ou cuisinés que vous ou bien votre proche aura seulement besoin de passer au micro-ondes. Cela vous laissera le temps d'apprendre à lui faire de bons petits plats !

  • Ne dépassez pas vos limites

Ce genre de situation est éminemment difficile évidemment pour la personne qui est aidée. En effet, elle peut se sentir honteuse de son état. Toutefois, cela peut également être très difficile pour vous qui venez en aide à votre proche. En effet, répondre aux besoins d'une personne âgée et ce, de manière quotidienne peut être épuisant. Si vous le pouvez, n'hésitez donc pas à partager les responsabilités avec, soit des membres de votre famille, soit une aide provenant de l'extérieur. Il est important de prendre soin de votre santé. Si vous vous donnez trop, vous risquez fortement le burn-out. Faites attention ! Avec votre famille et vos amis, réalisez un planning des tâches ménagères à réaliser sur la semaine. A plusieurs, la surcharge de travail sera bien moins importante et l'ambiance ne pourrait être que plus positive ! Mais là encore, c'est une chose dont il faut discuter avec votre proche. Car vous êtes avant tout dans son domicile. Si vous êtes fatigué et que vous ne pouvez pas vous faire aider par d'autres proches, vous pourrez faire appel à une société de ménage privée. Cela représente un certain coût mais vous permettra également de vous reposer quelque peu.

  • Mettez-vous d'accord avec votre employeur

S'occuper d'un proche en difficulté, cela peut prendre du temps. Il est donc nécessaire parfois de mettre entre parenthèses votre vie professionnelle. C'est pour ça qu'il est important de mettre rapidement votre employeur au courant de votre situation afin qu'il ne soit pas pris au dépourvu et qu'il puisse même vous accompagner du mieux possible dans votre mission. Vous pouvez notamment réclamer à votre entreprise un aménagement de vos horaires pour pouvoir les adapter aux besoins de votre proche. Vous pouvez également modifier votre contrat en passant à mi-temps ou encore, si vous le pouvez, en télétravail. Toutefois, l'option la plus choisie (et peut-être la plus simple) est l'obtention de congés ponctuels. Certaines entreprises accordent des ½ journées ou des journées aux salariés aidants pour assister un proche, en cas d’accompagnement chez le médecin, d’une hospitalisation ou d’une installation dans une maison de retraite. Il sera donc obligatoire de vous concerter avec votre employeur pour trouver la meilleure solution pour tout le monde.

Quoi qu'il en soit, minifone sera toujours à vos côtés dans l'aide que vous prodiguerez à vos proches !