La Téléassistance à Lyon pour les personnes âgées

 

Quelques chiffres

Avant de détailler le plus possible l’offre de téléassistance proposée par Minifone, il semble nécessaire de revenir sur la situation des seniors en région Rhône-Alpes. Certains de ces chiffres sont d’ailleurs, on ne peut plus parlant. En 2017 et selon l’INSEE, près de 37.000 seniors de plus de 75 ans résidaient dans le Rhône. En tout, cela représente près de 8,4 % de la population rhodanienne. Ce pourcentage monte à 9,4 % à l’échelle de la région Auvergne Rhône-Alpes. Nul doute que quatre ans plus tard, ce chiffre a encore augmenté d’ailleurs. Si ces chiffres semblent importants, ils ne le sont finalement pas tant que ça. La ville de Lyon est l’une des villes les plus jeunes de France en termes de moyenne d’âge. Toutefois, il se pourrait que d’ici 2050, le nombre de séniors présents à Lyon double. Il pourrait donc passer à plus de 88.000 en 2050.

Toutefois, le chiffre le plus « inquiétant » concerne le nombre de seniors en perte d’autonomie. En effet, comme pour la plupart des territoires français, le nombre de « seniors dépendant » est en nette hausse du côté de la région lyonnaise. Si on en croit l’institut, le nombre de personnes âgées en difficulté a doublé depuis 2015. Il est donc compréhensible que la téléassistance se développe de plus en plus de partout. En 2017 et toujours selon l’INSEE, sept seniors sur dix disaient « se sentir seul ». La plupart du temps ces personnes vivent :

  • Seules chez elles

  • En établissement spécialisé (hôpitaux, EHPAD…)

  • Chez des proches

Des aménagements pour les seniors ?

Pourtant, on ne peut pas nier que la ville de Lyon fait des efforts afin de rendre la vie de ses seniors plus simple. Le CCAS de la ville de Lyon propose en effet un ensemble d’ateliers dédiés aux personnes malades, notamment atteintes d’Alzheimer. Cours de gymnastique, ateliers mémoire, cuisine… tout y est. Des ateliers sont d’ailleurs également proposés aux aidants des personnes âgées en difficulté. Concernant les établissements spécialisés (EHPAD), la ville de Lyon en dirige actuellement quatre :

  • Villette d’Or (3e arrondissement)

  • Marius Bertrand (4e arrondissement)

  • Etoile du Jour (5e arrondissement)

  • Balcons de l’Ile Barbe (9e arrondissement)

La ville de Lyon a également mis en place ce qu’on appelle des : « Unités de Vie Protégée ». Ces unités ont notamment pour vocation à accueillir les personnes atteintes de maladies comme celle d’Alzheimer. Les bâtiments accueillant ces unités sont minutieusement préparés afin d’éviter les chutes ou autres incidents. Enfin, depuis 2010, la ville de Lyon est membre du réseau d'excellence "Ville amie des aînés" de l'Organisation Mondiale de la Santé. Ce programme, né en 2005, regroupe l’ensemble des villes engagées dans l’amélioration du bien-être des habitants âgés sur leur territoire. La particularité de la démarche, portée par l’Organisation mondiale de la santé, est de s’appuyer sur l’expérience des habitants des villes et notamment sur celle des personnes âgées.

Cette dimension participative en est un aspect fondamental. Pour rejoindre ce réseau, c’est très simple. Un questionnaire est soumis à la population d’une ville concernant la vie quotidienne des seniors. Une fois ce questionnaire récupéré, la ville concernée devra mettre en place, si nécessaire, une série de travaux qui permettront de grandement faciliter la vie de leurs anciens.

C’est quoi minifone ?

Minifone c’est avant tout une garantie. Celle que votre proche pourra bien vieillir à son domicile. Grâce au système minifone, votre proche en difficulté n’aura aucunement besoin de se diriger vers un établissement spécialisé de type EHPAD. Il pourra vieillir sereinement, sans bouger de chez lui. Minifone voit le jour en 2006, au sein même de la capitale des Gaules. Dès 2008, la marque commercialise son premier produit, à savoir la montre-téléphone équipée d’un service de téléassistance. A l’époque, le service minifone fait office de pionnier dans le domaine du bien-vieillir. Seulement trois ans plus tard, en 2009, une enquête de satisfaction est réalisée par minifone. Le verdict est sans appel, 94 % des clients sont plus que satisfaits du service proposé par la marque. Minifone lance donc dès 2010 sa première campagne publicitaire sur France Télévisions, l’Histoire est en marche !

Petit bond dans le temps, jusqu’en 2017. Il y a maintenant quatre ans, la marque de téléassistance Arkéa Assistance prend la pleine mesure du potentiel de minifone. La marque d’Arkéa décide donc d’investir. Elle deviendra à terme la société mère de minifone. Le savoir-faire de minifone combiné à l’expérience du marché d’Arkéa Assistance, le combo est parfait pour assurer à nos clients le meilleur service possible. Enfin, en 2020, minifone décide de se renouveler en faisant peau neuve :

  • Nouvelle offre

  • Nouveaux produits

  • Nouveau site

Les technologies évoluent et minifone a donc décidé d’en faire de même !

Qu’est-ce que c’est, l’offre minifone ?

Mais plus concrètement, de quoi se compose l’offre proposée par minifone ? Comme nous l’avons déjà vu précédemment, minifone se met au service de votre proche en perte d’autonomie. Grâce à la technologie de téléassistance, fini le stress lié au vieillissement pour vous et les membres de votre famille. Car le but principal de minifone est là, faciliter la vie de tous les jours de votre proche en difficulté tout en favorisant son indépendance. Notre offre est simple, facile d’utilisation et surtout discrète. En effet, certains seniors peuvent parfois trouver les services de téléassistance discriminants. Minifone s’engage à limiter ce sentiment chez votre proche en proposant un bouton d’alerte discret. Finalement, l’offre se compose de deux éléments principaux :

  • Le boîtier
    Le boîtier est certainement l’élément central de tout service de téléassistance. Après une alerte, il permet à votre proche de dialoguer avec nos opérateurs afin de régler un problème. Le boîtier est donc équipé d’un micro de qualité permettant un dialogue clair

  • Le bouton d’alerte
    Quant au bouton d’alerte, il est plutôt un ajout au boîtier. Il n’en est pas inutile pour autant, bien au contraire. Le bouton permet à votre proche de déclencher une alerte, sans forcément être proche du boîtier. Le bracelet peut s’avérer très utile notamment dans les situations de chute.

Comment ça marche ?

Comme déjà expliqué, l’offre minifone est on ne peut plus simple à utiliser. Il suffit de suivre quelques étapes claires :

  1. Lancez une alerte
    En cas de chute ou autre incident domestique, votre proche aura la capacité de lancer immédiatement l’alerte. En appuyant sur le boîtier ou alors sur son bouton d’alerte, votre parent va déclencher immédiatement l’alarme. L’alerte sera directement transférée à notre centre de téléassistance qui vous aidera à régler la situation. Donner l’alerte rapidement permettra de limiter au maximum les conséquences après une chute par exemple.
     

  2. Nos opérateurs discutent avec vous
    Rapidement, l’alarme est donc prise en compte par nos opérateurs minifone. Formés à toutes les situations d’urgence, ils sauront à l’ensemble des problèmes rencontrés par votre proche. Si la situation l’exige, nos opérateurs peuvent contacter les services de secours afin de venir en aide à votre parent.

Vous l’aurez compris, minifone, c’est le gage d’une sérénité de tous les instants !

Sources

INSEE. Le nombre de personnes âgées pourrait doubler dans le Rhône d’ici 2050 (2019, 4 juin). https://www.insee.fr/fr/statistiques/4161333